Les dernières chasses au cachalot

  • janvier 2003
  • 24,5x30,5
  • Cartonné
  • 136 pages
  • ISBN : 9782914622189
  • 45.50 €
Lorsqu'en 1864, un Norvégien inventa le canon lance-harpon explosif en même temps que le petit navire à vapeur capable d'emporter ce canon en haute mer, ce fut une révolution dans l'histoire de la chasse aux grands Cétacés. 
En quarante ans, les navires baleiniers à voiles disparurent de la surface des océans où ils furent remplacés par des armadas de canonnières qui ravagèrent les populations de baleines et de cachalots, rapportant leurs proies à d'énormes navires-usines capables d'en digérer une toutes les minutes. 
Cependant, dans le petit archipel portugais des Açores, une dizaine de villages d'irréductibles baleiniers refusèrent ces facilités nouvelles et continuèrent de prendre la mer sur leurs légères baleinières pour chasser le cachalot comme au temps de Moby Dick, avec des lances et des harpons à main. 
Ils soutinrent ce défi jusqu'en 1984, cent-vingt ans après l'avènement du canon lance-harpon, avant de devoir renoncer. C'est leur histoire que veut raconter cet ouvrage.

On en parle

"Une histoire extraordinaire, racontée avec une méticulosité rare."
Le Saint Hurbert
"Il mérite sa place dans la bibliothèque de celui qui souhaite croiser aux Açores ou qui cherche simplement à enrichir ses connaissances."
Voiles & voiliers